Nous joindre

Passionnés! Voilà le mot qui décrit le mieux notre équipe. Travaillant à faire de votre visite un passage inoubliable, ils placent le visiteur au cœur de leurs préoccupations.

En savoir plus...

Répertoire des régions acadiennes du Québec

Îles de la Madeleine

Vingt-deux Acadiens de l’Isle Saint-Jean (Île-du-Prince-Édouard) engagés vers 1761 par Richard Gridley, un colonel bostonnais qui reçoit un permis de pêche et de chasse aux phoques pour services rendus à la Couronne britannique, sont les premiers à s’établir aux Îles de la Madeleine. 

 

Au début des années 1790, 250 autres Acadiens réfugiés aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon prennent le large vers les Îles de la Madeleine sous la gouverne de l’abbé Jean-Baptiste Allain.

Les Îles de la Madeleine sont d’abord annexées à Terre-Neuve, en 1763, avant de passer sous la juridiction du Québec, en 1774, par l’Acte de Québec. En 1798, Isaac Coffin en obtient la concession et oblige les insulaires à payer des rentes pour occuper les terres qu’ils ont défrichées et qu’ils occupent depuis de nombreuses années. À cette domination féodale s’ajoute celle des marchands sur les pêcheurs. Ces misères et ces injustices expliquent la migration continuelle de ces Acadiens vers de nouvelles terres. Une fois de plus, ils s’expatrient vers la baie Saint-Georges à Terre-Neuve, sur la Côte-Nord, à Lac-au-Saumon dans la vallée de la Matapédia, au Saguenay et, finalement, en Abitibi-Témiscamingue, à L’Île-Népawa.

 

Aujourd’hui, les Madelinots d’origine acadienne forment près de 86% de la population. Nous retrouvons en grand nombre des Arseneau, Boudreau, Gaudet, Poirier, Bourgeois, Petitpas, Cormier, Richard, Cyr, Hébert et Vigneau.



Retour