Nous joindre

Passionnés! Voilà le mot qui décrit le mieux notre équipe. Travaillant à faire de votre visite un passage inoubliable, ils placent le visiteur au cœur de leurs préoccupations.

En savoir plus...

Répertoire des régions acadiennes du Québec

Jean-Joseph Girouard (1794-1855)

Personnalités

Mirabel - Montréal

Jean-Joseph Girouard est notaire, officier de milice, politicien, patriote, portraitiste et philanthrope. Il naît à Québec en 1794. Pendant la guerre anglo-américaine de 1812-1815, il est adjudant dans le bataillon de milice de Lavaltrie. De 1821 à 1828, il est capitaine dans le bataillon de milice de Rivière-du-Chêne (Saint-Eustache). Girouard est reçu notaire en 1816 et s’établit à Saint-Benoît (Mirabel). Il est député à la Chambre d’Assemblée du Bas-Canada de décembre 1831 jusqu’à la suspension de la Constitution en 1838.

 

Il est un partisan de Louis-Joseph Papineau ainsi qu’un ami d’Augustin-Norbert Morin et de Louis-Hippolyte Lafontaine. Lors de l’insurrection de 1837, il est considéré comme l’un des chefs du mouvement patriote de sa région, et sa tête est mise à prix. En décembre 1837, il se livre lui-même aux Anglais et est incarcéré à Montréal. Pendant son séjour en prison, il prodigue des conseils juridiques, rédige des lettres personnelles aux familles des détenus et dessine le portrait de plusieurs dizaines d’entre eux.

 

Après sa libération, il se consacre au notariat ainsi qu’à l’étude des sciences et de la philosophie. En 1854, avec sa deuxième épouse, Émilie Berthelot, il fonde l’hospice Youville, un couvent destiné à l’éducation des jeunes filles et au soin des vieillards. À l’époque, Girouard est connu comme le citoyen le plus influent de Saint-Benoît. Pour honorer sa mémoire, les habitants de la région l’ont surnommé « le père des pauvres ».
Jean-Joseph Girouard décède à Saint-Benoît.
Texte rédigé ou colligé par Musée acadien du Québec
Jean Joseph Girouard ascendance

Retour