Nous joindre

Passionnés! Voilà le mot qui décrit le mieux notre équipe. Travaillant à faire de votre visite un passage inoubliable, ils placent le visiteur au cœur de leurs préoccupations.

En savoir plus...

Répertoire des régions acadiennes du Québec

Mère Marie-Léonie Paradis (1840-1912)

Personnalités

Saint-Jean-sur-Richelieu secteur l'Acadie - Montérégie

Élodie Paradis (baptisée Alodie-Virginie), dite mère Marie-Léonie, est née à L’Acadie.

Elle prononce ses voeux en 1857 au noviciat des Soeurs marianistes de Sainte-Croix à Saint-Laurent, près de Montréal. Elle est ensuite enseignante, surveillante et secrétaire de la supérieure à Varennes. En 1870, elle se joint à la branche américaine des Soeurs en Indiana. En 1874, soeur Marie-Léonie dirige un groupe de novices et de postulantes au Collège Saint-Joseph de Memramcook, au Nouveau-Brunswick.

En 1880, elle fonde l’Institut des Petites Soeurs de la Sainte-Famille. Elle contribue à sauver la nationalité acadienne menacée et vouée à l’anglicisation. Nommée supérieure de la nouvelle communauté, elle tente à maintes reprises d’obtenir de l’Évêché de Saint-Jean l’approbation de sa famille religieuse, mais en vain. En 1895, l’évêque de Sherbrooke accepte de recevoir la maison mère et le noviciat des Petites Soeurs. La fondatrice et son oeuvre s’y installent en 1895. En 1896, l’évêque accorde l’approbation canonique qui consacre la reconnaissance de l’Institut par l’Église.

Au moment de la mort de sa fondatrice, l’Institut compte quelque 635 membres. Mère Marie-Léonie est béatifiée à Montréal le 11 septembre 1984 dans le cadre de la visite du pape Jean-Paul II au Canada. L’Église reconnaît ainsi une femme d’avant-garde. Elle décède à Sherbrooke.

 Mère Marie-Léonie reçoit le titre de personnage historique. 

Le 19 décembre 2016, le député de Sherbrooke, ministre de la Culture et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. Luc Fortin, a procédé à la désignation d'Élodie Paradis, dite mère Marie-Léonie, à titre de personnage historique. Ce geste symbolique est posé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel afin de préserver sa mémoire au fil des générations. 

"La désignation de mère Marie-Léonie, nous ramène au rôle historique des communautés religieuses dans l'évolution de la société québécoise en matière de santé, d'éducation et de services sociaux. Je suis fier de poser ce geste significatif à l'égard, de cette grande figure étroitement liée à la vie de la collectivité de Sherbrooke. Ainsi son oeuvre restera gravée dans notre mémoire collective" a souligné le ministre Fortin. 

"Appelée tôt, mère Marie-Léonie a consacré sa vie à la prière et au soutien des personnes. À l'instar de sa communauté, elle aura porté de grandes valeurs chrétiennes:l'unité, la charité, l'accueil de l'autre et l'humilité. Elle reste un modèle éloquent en ce qui concerne son cheminement spirituel et l'accomplissement de la noble mission à laquelle elle était vouée", a déclaré Mgr Luc Cyr.

"Soeur Marie-Léonie demeure une source d'inspiration inépuisable pour nous toutes. Ainsi, j'ajouterai humblement que la désignation de notre mère fondatrice met aussi en lumière le profond engagement de notre communauté dans les collèges, auprès des scolatiques et des élèves, a renchéri Sr Marie Paule Carrier, secrétaire générale de la communauté des Petites Soeurs de la Sainte-Famille.

Texte tiré du communiqué de presse du ministère de la Culture et Communications du Québec.  

 

Texte rédigé ou colligé par Musée acadien du Québec

Lien acadien de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu secteur l'Acadie

Retour