Nous joindre

Passionnés! Voilà le mot qui décrit le mieux notre équipe. Travaillant à faire de votre visite un passage inoubliable, ils placent le visiteur au cœur de leurs préoccupations.

En savoir plus...

Répertoire des régions acadiennes du Québec

Napoléon-Alexandre Comeau

Personnalités

Godbout - Manicouagan

Napoléon-Alexandre Comeau, héros légendaire de la Côte-Nord, est naturaliste, géologue, ornithologue, maître de poste, télégraphiste, photographe, auteur, guérisseur et même accoucheur, inspecteur de la chasse et de la pêche, guide, trappeur, voyageur et gardien de rivière.

Ses ancêtres Acadiens sont Pierre Comeau et Rose Bayols de Port-Royal dont quelques descendants s’établissent, au Nouveau-Brunswick, vers 1730, dans la région des Trois-Rivières : Chipoudie, Petcoudiac et Memramkouke. Comeau et Marie Babineau, les grands-parents de Napoléon-Alexandre, sont à Petitcodiac au recensement de 1752. En septembre 1755, suite à l’attaque des Anglais venus détruire les hameaux acadiens de la rivière Petcoudiac, plusieurs familles acadiennes réussissent à fuir avec l’officier Boishébert vers Miramichi, puis vers Québec en 1756. Comeau et sa famille se réfugient à Saint-Gervais de Bellechasse en 1756 où une terre leur est concédée.

Napoléon-Alexandre Comeau, fils d’Antoine-Alexandre Comeau, employé de la Compagnie de la Baie d'Hudson, et de Mary Lucie Hall, dite Bédard, d’origine irlandaise, nait le 11 mai 1848 au poste des Îlets-Jérémie (Colombier, Québec).

Napoléon-Alexandre est un homme doté d’une intelligence hors du commun. Très jeune, il démontre d’impressionnantes aptitudes pour les langues. À peine adolescent, il parle couramment le français, l’anglais, le montagnais, le naskapi et l’inuktitut. À l’âge de 12 ans, ses notions de la faune et de la flore ainsi que ses aptitudes personnelles le qualifient comme surveillant de la rivière Godbout (une des rivières à saumon du Québec qui, à l'époque, est un territoire de pêche privé), poste qu’il occupe durant 60 saisons de pêche.

Le 14 juin 1871 à Betsiamites, il épouse Marie-Antoinette Labrie (décédée en 1889), puis le 23 novembre 1889, à la Rivière-Pentecôte, Victoria Labrie, sa belle-sœur avec laquelle il a 12 enfants. Il décède le 17 novembre 1923 à Godbout.

Grâce à des connaissances anatomiques acquises de façon autodidacte et une formation sommaire auprès de deux médecins de l’hôpital Jeffery Hale de Québec, il donne les soins de base à des dizaines de familles pionnières et autochtones. Au cours de sa carrière de « sage-homme » reconnu, il effectue quelque 200 accouchements. Le gouvernement l’encourage en lui fournissant de l’équipement et des médicaments.

Vers la fin des années 1870, il exerce différentes activités administratives pendant de nombreuses années : il est simultanément maître de poste, agent des pêcheries et agent du télégraphe pour les hameaux de sa région. Il collabore avec des chercheurs de l’université Laval à Québec et de la Smithsonian Institution de Washington, en particulier par son inventaire des oiseaux de la région de Pointe-des-Monts, paru en 1882 dans le Bulletin of the Nuttall Ornithological Club de Cambridge, au Massachusetts.

En janvier 1886, les frères Labrie sont piégés en pleine tempête dans les eaux tumultueuses du Saint-Laurent. Napoléon-Alexandre et son frère vont à leur secours et luttent pendant deux jours contre des conditions climatiques extrêmes. À bord d’un simple canot, après avoir parcouru plus de 60 kilomètres, ils accostent à Cap-Chat, sur la rive sud, où ils sont accueillis en héros. Le gouvernement canadien décore Napoléon-Alexandre et son frère pour leurs actes de bravoure.

Napoléon-Alexandre Comeau publie de nombreux articles dans le National Geographic Magazine de Washington et le Forest and Stream de New York. En 1909, il fait paraître un ouvrage en anglais intitulé Life and sport on the north shore of the lower St.Lawrence and gulf qui est réédité en 1923 et 1954 et traduit en français en 1945. Ce livre témoigne d'une grande expertise de l'ornithologie et des ressources halieutiques de cette région et du Labrador.

Le gouvernement fédéral le nomme co-responsable d’une enquête, qui a lieu en 1914, sur les pêcheries de la région de la baie d’Hudson. Il participe activement, dans les années suivantes, à l’élaboration de l'entente canado-américaine sur les oiseaux migrateurs. Il est membre actif et conférencier de la Société Provancher d’histoire naturelle du Canada qu'il contribue à fonder en 1919 et de l’American Ornithologists’Union.

En 1927, quatre ans après la mort de Napoléon-Alexandre Comeau, la Société Provancher d'histoire naturelle du Canada inaugure un monument à sa mémoire à l’entrée de la municipalité de Godbout. Une réplique de ce monument est installée au Jardin zoologique de Québec en 1933. Une plaque commémorative, installée dans la chapelle des Îlets-Jérémie en 1948, rappelle le lieu de naissance de Napoléon-Alexandre Comeau. Le 15 août 1998, la Société canadienne des postes émet un timbre à l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance. En 2011, le Musée de la pêche à la mouche de Montréal met sur pied la fondation Napoléon-Alexandre Comeau destinée au financement de ses activités. À Godbout, le Musée amérindien et inuit, fondé en 1978, occupe le premier bureau de poste, un bâtiment quasi centenaire qui appartenait à la famille de Napoléon-Alexandre Comeau.

La Maison du patrimoine Napoléon-Alexandre-Comeau (Baie-Comeau), la Forêt d'enseignement et de recherche Comeau (territoire de 3000 hectares en Minganie) ainsi que la rue Comeau à Sept-Îles honorent la mémoire de Napoléon-Alexandre Comeau. La toponymie de la ville de Baie-Comeau est liée à sa famille : le nom de la ville et le boulevard Comeau.

Texte rédigé ou colligé par Jacques Gaudet

Source

BEAUDIN, Réjean, Napoléon-Alexandre Comeau. Le héros légendaire de la Côte-Nord, Montréal, XYZ Éditeur, Coll. Les grandes figures, no 46, 2006, 168 p.
FRENETTE, Pierre, Comeau Napoléon-Alexandre, Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada : www.biographi.ca
SURETTE, Paul, Petcoudiac. Colonisation et destruction 1731-1755, Les Éditions d’Acadie, Moncton, 1988
HÉBERT, Pierre-Maurice, Les Acadiens dans Bellechasse,  Société historique de la Côte-du-Sud, Cahiers d’histoire, no. 20, 1984.
Encyclopédie collective, Histoires oubliées : www.histoiresoubliees.ca/article/na-comeau-le-geant-de-la-cte/napoleonalexandre-comeau
Actes d’états civils et registres d’église du Québec (Collection Drouin numérisée)
Dictionnaire généalogique des familles acadiennes, Centre d'études acadiennes, Université de Moncton, 1999, pages 1220-1224


Napoléon Alexander Comeau ascendance
Napoléon-Alexandre Comeau vers 1900. Archives nationales du Québec, cote P1000,S4,D83,PC101
Timbre émis par Postes Canada le 15 août 1998. Bibliothèque et Archives Canada, item R169 -5 . 0778

Retour