Nous joindre

Passionnés! Voilà le mot qui décrit le mieux notre équipe. Travaillant à faire de votre visite un passage inoubliable, ils placent le visiteur au cœur de leurs préoccupations.

En savoir plus...

Répertoire des régions acadiennes du Québec

Société acadienne Port-Royal

Institutions

17600 Rue Béliveau, suite 101, Bécancour (Québec), G9H 0M4
Bécancour-secteur Saint-Grégoire - Centre-du-Québec

www.sapr.ca

La Société acadienne Port-Royal est née sous le nom de la Corporation du Vieux Moulin de Saint-Grégoire en mars 1993. Ce n'est qu'en 2011 que la corporation adopte la nouvelle appellation que nous lui connaissons aujourd'hui.

Mission et mandat
La Société acadienne Port-Royal (SAPR) a pour mission d’assurer la diffusion, la promotion et le rayonnement de l'histoire de l’Acadie et du patrimoine acadien régional. Desservant une importante région d'accueil pour de nombreux Acadiens déportés ou ayant fui les autorités britanniques, la SAPR a pour mandat de mettre en valeur l'héritage acadien de la Ville de Bécancour, tout en faisant connaître la contribution des Acadiens au développement des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Pour ce faire, elle présente quatre expositions dans trois lieux différents et développe un important centre de documentation sur la généalogie.

Les expositions 

Au couvent :

L’incroyable histoire des Acadiens (ouverte toute l'année)

L’exposition principale, qui s’est trouvé une place de choix dans l’ancien réfectoire du couvent reconverti, est dédiée à l’odyssée acadienne et à la venue des Acadiens dans la région.

Taillée à même l’étoffe du pays (ouverte toute l'année)

Exposition consacrée à l’histoire et au rayonnement de la congrégation des Sœurs de l’Assomption de la Sainte-Vierge, fondée à Saint-Grégoire en 1853, par des filles d’Acadiens.

 Au moulin :

Un moulin pas si banal ! (en saison estivale seulement)

L’exposition fait revivre le vieux moulin à vent, dont les 3 étages ont été retravaillés. Une présentation multimédia au troisième étage plonge les visiteurs dans le quotidien des Grégoriens du 19e siècle et leur en apprend sur le métier de meunier.

Dans la petite école : 

Les monstres du lac St-Paul (ouverte l'été seulement)

Exposition qui met en lumière l’ingéniosité des Acadiens en matière de construction navale, ayant eu cours au chantier du lac Saint-Paul. 

Centre de documentation

Notre centre de documentation en généalogie a ouvert ses portes en 2017. Son personnel vous attend pour vous seconder dans vos recherches généalogiques et historiques. Nous espérons en faire un lieu d'échange et de savoir ouvert et stimulant.

Texte rédigé ou colligé par Sylvie Lessard et le Musée acadien du Québec
L'Incroyable histoire des Acadiens
visite
Grands acadiens
Moulin
bâteau

Lien acadien de la ville de Bécancour-secteur Saint-Grégoire

 

Liés au Grand Dérangement, les Acadiens arrivent et s’établissent, en trois vagues successives, dans les seigneuries contiguës de Bécancour, Godefroy et Roquetaillade. Ils proviennent de Beaubassin (Nouvelle-Écosse), de Sainte-Anne-des-Pays-Bas (Nouveau-Brunswick) et des colonies anglo-américaines.
Dès 1758, certains d’entre eux s’installent sur le territoire de la seigneurie de Bécancour, au sud du lac Saint-Paul. Un deuxième groupe arrive, vers 1764, dans la seigneurie Godefroy. Certains choisissent de joindre amis et familles et développent la seigneurie de Roquetaillade à partir de 1767.
Dès 1787, ces trois groupes réclament un territoire bien à eux qu’ils désignent Sainte-Marguerite ou Godefroy. Ces Acadiens tenaces obtiennent gain de cause en 1802; les autorités civiles et religieuses leur octroient une église et une paroisse bien à eux. Le clergé la nomme d’office Saint-Grégoire.

 

Afin d’établir la contribution des propriétaires à la construction de l’église de Saint-Grégoire, une liste publiée en 1803 fait état de 303 familles, à majorité acadienne, soit une population de 1500 personnes environ. Ils s’appelaient : « Arcennaux, Belliveaux, Bergeront, Bourg, Cormier, Hébert, Héon, Leblanc, Leprince, Pellerient, Poierrier, Richarre, Vigneaux…»

 

En 1965, cette paroisse devient une partie intégrante de la Ville de Bécancour. Le secteur Saint-Grégoire conserve la mémoire du fait acadien en attribuant des noms signifiants à ses rangs, rues et boulevards : boulevard Port-Royal, rivière Sainte-Marguerite, rue Hébert, rang Thibodeau, etc. 
Les descendants de ces réfugiés acadiens forment une des plus importantes communautés acadiennes au Québec.

 


Texte rédigé ou colligé par Jeanne-d'Arc Hébert, Barbara Dubuc et le Musée acadien du Québec

Retour